Dans les coulisses de la restauration du château de Lichtenberg

Eté 2021 : une nouvelle jeunesse pour la charpente de la chapelle !

D’importants travaux de restauration de la charpente de la chapelle du château de Lichtenberg ont eu lieu cet été. Pour réaliser ces travaux, un imposant échafaudage a été installé et recouvert d’un pare-pluie permettant de protéger la charpente des intempéries durant toute la période des travaux. Celui-ci sera démonté au courant du mois de septembre, ainsi que l’échafaudage.

Différents travaux ont été réalisés : reconstruction d’une partie de la corniche manquante, consolidation de la charpente, vérification de la couverture, maçonneries. La restauration de la charpente a nécessité la dépose de l’ensemble des éléments de couverture qu’elle supporte. Une occasion exceptionnelle de voir la charpente dans son intégralité ! Toutes les tuiles ont été déposées, triées et celles en bon état ont été réutilisées. Pour remplacer les tuiles défectueuses, des tuiles anciennes et de fabrication artisanale, qui ont été déposées d’un autre ouvrage, ont été utilisées. Une fois totalement accessible, la charpente a fait l’objet d’un diagnostic précis. L’objectif étant de conserver et restaurer un maximum de pièces d’origine afin de préserver la mémoire de l’édifice.

Des travaux supervisés par des spécialistes

Trois entreprises spécialisées (Rauscher – tailleurs de Pierre et maçons -, Chanzy Pardoux et Willem) sont intervenues sur ce chantier de restauration impressionnant piloté par M. Caillault, architecte en chef des Monuments Historiques. La restauration de la charpente de la chapelle constitue un investissement important qui est financé par la Collectivité Européenne d’Alsace, la Direction Régionale des Affaires Culturelles, l’Etat (via le Fond de Soutien à l’Investissement Local), la Région Grand Est et la Communauté de Communes de Hanau-La Petite Pierre.

Une équipe d’archéologues, d’Archéologie Alsace, est également intervenue durant les travaux pour documenter la charpente et réaliser un état des lieux précis.

Un relevé photogrammétrique a été réalisé à l’aide d’un drone avant l’installation de la couverture et l’enlèvement des tuiles, afin de reproduire fidèlement et précisément l’existant. Comme le reste du château, la chapelle témoigne d’épisodes successifs : initialement chapelle seigneuriale, elle a subie des bombardements en 1870 et 1945, ses murs conservent la trace de violents impacts d’obus et sa toiture a fait l’objet d’importantes réfections en 1951. Les archéologues ont également effectué des prélèvements sur certaines poutres pour les dater, afin de savoir s’il s’agit de bois anciens ou si la charpente a été refaite durant son histoire. C’est une discipline qui s’appelle la dendrochronologie et qui permet de dater précisément le bois. Les analyses effectuées permettent de préciser que les chênes qui la composent ont été coupés en automne-hiver entre 1590 et 1592.

 

Automne-hiver 2021/2022 : nouveaux ponts et réfection des abords de l’entrée du château

Le château ferme ses portes un peu plus tôt cette saison, le dimanche 19 septembre 2021 à 18h (à l’issue des Journées Européennes du Patrimoine) en raison de travaux de restauration qui se poursuivront cet automne/hiver sur les ponts d’accès et les abords de l’entrée du château.

Les deux ponts d’accès seront entièrement reconstruits en raison de l’affaissement de la structure actuelle (pose d’une nouvelle structure métallique, réfection des allées, sécurisation des rampes), plusieurs murets aux abords de l’entrée du château seront également restaurés et le mur de soutènement d’accès au fossé sera consolidé.

Cette fermeture anticipée permettra d’accueillir les visiteurs dans les meilleures conditions pour la saison 2022 et proposer une saison pleine d’animations dès le printemps.