Projet Architectural

Un programme architectural ambitieux. Architecture des XXe et XXIe siècles.

Depuis les années 1990, la forteresse fait l’objet d’un programme de valorisation destiné à faire revivre les lieux. C’est la Communauté de communes du Pays de La Petite Pierre, maître d’ouvrage, qui a conduit le projet. Les architectes Andréa Bruno et Jean-Pierre Laubal ont été sélectionnés par concours pour concevoir le projet de réaménagement du château. Les anciens murs de grès ont été restaurés selon les méthodes traditionnelles des Monuments Historiques. Ce n’est qu’ensuite qu’ont été rajoutées les structures de cuivre, de verre et de bois aux bâtiments restaurés. Les apports des XXe et XXIe siècles sont clairement identifiables. Ils sont réversibles et pourront être retirés pour permettre aux générations futures de retrouver le site dans son état antérieur.

Le choix du rajout de l’architecture contemporaine n’a pas été facile. Mais plus difficile encore aurait été de choisir une période de restauration : plus de 9 siècles d’existence, quel moment choisir ? Chaque époque a son importance. De plus, nous ne possédons pas la documentation nécessaire pour nous permettre d’effectuer une restauration à l’identique. Toutefois, une campagne de fouilles a permis d’élargir nos connaissances. C’est finalement l’architecture contemporaine qui a été choisi pour la continuité chronologique et pour intégrer le château dans notre siècle. Son histoire n’a jamais été figée, chaque occupant a transformé le lieu selon l’utilisation qu’il en faisait : un château résidence de seigneurs, une forteresse pour les soldats, un lieu culturel et touristique…

Travaux sur le monument

Au château de Lichtenberg, vous trouverez trois types d’interventions possibles sur un monument en ruine :

  • La restauration du site : il est nécessaire de consolider et de stabiliser les murs pour éviter la dégradation naturelle due à l’érosion du temps.
  • La restauration à l’identique sur le corps de garde/accueil : il existe des plans d’archives militaires et ce bâtiment n’a connu qu’une seule fonction.
  • La réhabilitation : c’est une reconstruction différente pour adapter le bâtiment à de nouvelles fonctions.

L’équipement culturel est complet. Des espaces ont été aménagés pour des utilisations variées : auditorium pour les spectacles ; concerts, conférences et expositions; salles d’expositions temporaires, espace pédagogique, billetterie, boutique et cafétéria dans le Pavillon des Dames ; salle de répétition théâtrale dans la Caserne… Le château dispose de nombreux espaces libres à la création, exploités depuis plus de dix ans.